Projet de Gestion de Déchets Solides dans le Nord d’Haïti (GDSNH)

Actualités Présentation du projet | Etat d'avancement | Passation de Marchés | Documents | Photos | Rapports

Contexte

Le gouvernement a fait de la décentralisation, par la promotion du développement économique et de la création d’emplois une priorité, particulièrement dans le corridor Nord/Nord-Est de la République d’Haïti. En novembre 2011, avec le soutien de la Banque Interaméricaine de Développement et du gouvernement des États-Unis d’Amériques, il a implanté et développé à Caracol le Parc Industriel de Caracol promouvant ainsi le développement productif dans la région.

L’une des conséquences de cette décision est la migration de populations venant d’autres zones dans cette région.

La région du Nord/Nord-est a alors accusé d’un déficit important en infrastructures sanitaires de gestion des déchets solides municipaux et de traitement des eaux usées. Cette situation constitue une menace permanente à la santé de la population, à la qualité des ressources en eau, et a accru la vulnérabilité de la région aux catastrophes naturelles, en particulier aux inondations.

Aussi le gouvernement haïtien a décidé, avec le support financier de la BID, de lancer une activité ayant pour objectif la mise en œuvre d'infrastructures de gestion et d'élimination finale des déchets solides, et l'amélioration des pratiques d'hygiène de la population, afin d'augmenter la qualité de vie des habitants de la région.

Le 13 novembre 2018 est signé entre l’état haïtien et la Banque Interaméricaine de développement l’accord de Don non remboursable 4605/GR-HA afin de prendre en compte les lacunes identifiées dans la problématique de la gestion des déchets dans la région Nord/Nord-est d’Haïti.

Cette action se divise en deux composantes

     1 – La composante de construction d’infrastructures

Elle concerne principalement la construction d'un centre de gestion intégrée de résidus solides municipaux (CGIRS) et assimilables, dans la localité de Mouchinette située sur la commune de Limonade au département du nord.

     2- La composante de renforcement institutionnel

Elle concerne la création et la structuration d’une entité de gestion du centre de déchets et capable de fournir d’autres services de base tel que l’alimentation en eau potable.

Cette entité dénommée SOCIETE DE GESTION, PROPRETE ET SERVICES PUBLICS SAM TITRE III (PROPUBLIC) est une société anonyme mixte telle que régie par la législation haïtienne.